Enfouir, 2020

Qu’est ce que la fin ? J’ai fouiller la mémoire de mes années passées sur les routes de l’espace possible.
A voir, à chercher.
La question de la disparition est souvent venue, comme une fin, ou plutôt un passage, une porte. En pratiquant l’art le passage est sans arrêt, la recherche est fait de ces portes qui nous montre de nouveaux mondes.

J’ai imprimé, scanné, reimprimé.. puis enfoui ces images, je les ai enterré sous terre, pour les rendre invisibles, pour me rendre invisible, et basculer soudainement dans l’imaginaire. Cette propre disparition, se présente souvent, elle fait naître une grande sensation de vérité. Durant ce pont entre visible et invisible, où se situe la fin ? Elle se manifeste dans la dissolution de mon individu.
               
Les pièces, espaces négatifs sont formées à l’intérieur du sol, sont ensuite déterrées, rituellement rincées, certaines sont laissées dans ce sol. Le procédé est répété, un certain nombre de fois.
               
Tous ces passages à travers la fin sont très importants, ils permettent ce saut dans l’imaginaire pour trouver ce qui apparait juste, après le passé. La fin s’exprime dans l’amour de la vérité, ces passages sont le juste souffle de la vie.




plâtre, objets et images scannées, jet d’encre sur papier, terre
dimensions variables, de 25x16x3cm à 220x56x25cm